Publié “Primi Passi” – le premiere livre de Livia Corbelli

Image source - Pexels.com

Author

Filippo Paggiarin

Filippo Paggiarin

Le 9 mars a été publié « Primi passi », le premier livre de Livia, fondatrice et autrice de ce blog. Chez Jeune Europe, nous sommes très heureux et fiers de sa réussite. Nous espérons que ce livre pourra être pour vous une invitation à la lecture, à la réflexion, à la pause nécessaire.

Livia, dis-nous d’abord ce que c’est Primi passi.

« Premiers pas »  est certainement une collection de poèmes, mais c’est aussi une forme de conscience de ses propres sentiments. Je dirais que c’est une façon de comprendre sa propre blessure, en la considérant comme une brèche, une invitation une invitation à entrer et à descendre en soi-même. Ce faisant, on attribue de la valeur à sa brûlure, un sens à son existence. Mais Primi passi est aussi et surtout un rêve qui se réalise, bien que je n’ai jamais été une rêveuse au sens strict. Pourtant, je me suis souvent retrouvée, au fil des ans, à imaginer ce que cela aurait été si quelqu’un avait tenu en main mes paroles, ce que j’aurais pu transmettre et ce que j’aurais ressenti. Maintenant, cela s’est passé – ce que j’ai su transmettre, j’attends encore pour le dire ; comment je me sens, je le sais déjà : incrédule et heureuse.

Comment – mais aussi où et quand ! – est-il né ?

Il n’y a pas de tracé précis, ni de méthode ni d’espace-temps. J’ai toujours écrit quand je sentais que quelque chose devait sortir, ce qui signifie que je pouvais me trouver n’importe où et n’importe quand : il s’agissait de ne pas bloquer une pensée. L’idée du recueil poétique est née plus tard lorsque, relisant – comme je le fais souvent – les poèmes que j’avais accumulés au cours de quelques années, je me suis rendu compte qu’ils constituaient un ensemble cohérent et sensé

Pourquoi avoir choisi de publier en italien et en français ?

Ce n’était pas vraiment un choix. Je dirais plutôt que c’était une prise de conscience : quand je dis que j’ai compris la cohérence et le sens de l’ensemble de mes poèmes, je me réfère aussi bien à ceux en italien qu’en français. Au fond, ils font partie d’un même voyage, ils naissent du même besoin d’expression.

Quel est ton rapport avec ce que tu écris ? Y a-t-il un des poèmes que tu as écrits auquel tu te sens le plus attachée?

C’est un rapport de grande intimité, et c’est ce qui rend beau et effrayant de livrer ses propres paroles aux autres.
Je me sens liée à beaucoup de poèmes, je ne saurais en dire un sans le lier à d’autres. Mais, si je le dois, celui-ci peut en être un :



Au final rien ne sera plus et tout
ce qui restera ne sera autre que ton image
– l’image que je me suis faite, dis-je, celle voilée
de mes rêveries, celle dépouillée du quotidien,
un ensemble intègre comme la vie
non vécue seulement pourrait l’être.
 
Au final la mort nous sera douce :
tu seras à moi, éternellement chéri
dans une lumière apaisante,
et moi, sans pouvoir
le dire à personne, je serai à toi,
vouée à une idée qui me tue
le présent et qui me sauve de la réalité.
 
Au final il n’y aura plus que moi, mon amour
manqué. Le monde ne t’aura pas connu
et je t’aurai oublié en gardant
seulement l’impression de ton existence
possible, près de la mienne.
 
Au final, mon amour manqué, il n’y aura
plus que moi : j’espère,
en ayant beaucoup perdu,
de ne pas avoir tout perdu.

Tu as déjà des idées pour l’avenir ?

Je voudrais continuer à écrire, clairement ; et, en partie, je le fais déjà. Mais comme l’écriture, pour moi, est une façon de me faire plaisir et, par conséquent, répond toujours à un besoin personnel, je ne pense pas que je me poserai des objectifs trop rigides. Du moins, pas pour l’instant.

Où le trouver ?

En attendant de le trouver dans la librairie (où il peut être commandé de toute façon), on peut le trouver en ligne aussi

Que dirais-tu à celui qui ouvre ton livre?

Prends ton temps de sentir ce que tu ressens, laisse-le circuler en toi-même.

vous pouvez trouver Primi Passi en ligne aux liens suivants :

Calibano Editore: https://www.calibanoeditore.com/libri/Primi_passi_Livia_Corbelli?fbclid=IwAR2L-QiYnaL9hdVPaCLQynTvPc8vN16xdE0Rbc0l2YPsFX2CPCvEHm5_gwQ

Amazon: https://www.amazon.it/Primi-passi-Livia-Corbelli/dp/889499256X/ref=sr_1_1?__mk_it_IT=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&keywords=livia+corbelli+primi+passi&qid=1583415952&s=books&sr=1-1&fbclid=IwAR3GXL1rFUhnWpfSJC6yjn0ugfVk3bAGP0-HfFJ5YsU-Mq88vHV_NgvJVzI

Libreria Universitaria: https://www.libreriauniversitaria.it/primi-passi-corbelli-livia-calibano/libro/9788894992564?fbclid=IwAR3g6KLvebSEdtLv1adKpNRY7nwOG4GnVDsdjjNlaB0rT2fOgbqskzybjHY

Feltrinelli: https://www.lafeltrinelli.it/libri/livia-corbelli/primi-passi/9788894992564?fbclid=IwAR3taoVGwcynRy0NKi5bA5uBLGe60c0UnERS2ZdC1vSirYsosYy9N8btFOE

IBS: https://www.ibs.it/primi-passi-libro-livia-corbelli/e/9788894992564

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Recent articles

You may also be interested in

When empowerment starts with a doll

The other day, while I was walking through the aisles of a store, I ended up in the stationery section and could not help but to notice the new Barbie

Headline

Never Miss A Story

Get our Weekly recap with the latest news, articles and resources.
Cookie policy
We use our own and third party cookies to allow us to understand how the site is used and to support our marketing campaigns.

Hot daily news right into your inbox.